Sélectionner une page

Installation de chauffage

Quel coût pour l’installation de chauffage dans votre logement ?

Le chauffage constitue l’un des éléments permettant d’optimiser le confort dans un logement en hiver. Si vous souhaitez équiper votre logement d’un système efficace, qui répond à vos besoins et qui est adapté à votre budget, il est essentiel d’avoir un aperçu des différentes possibilités qui s’offrent à vous.

l’installation de chauffage

Les solutions de chauffage existantes

Plusieurs types de chauffage sont disponibles dans le commerce. Ils se distinguent essentiellement par la méthode employée pour produire de la chaleur. Ils se déclinent également en différents modèles qui se différencient par le niveau de performance qu’ils offrent, ou encore le mode d’installation.

On trouve ainsi les dispositifs de chauffage qui fonctionnent avec des combustibles notamment le bois, le gaz naturel ou le fioul. Il s’agit des systèmes classiques qui ont été utilisés dès les débuts de l’utilisation du chauffage central. Ils sont encore largement utilisés de nos jours, avec des rendements énergétiques améliorés par différentes technologies. Le chauffage électrique est aussi très répandu.

De nouvelles solutions, plus performantes et plus écologiques, ont également vu le jour, à savoir : les chauffages solaires, les pompes à chaleur, et les dispositifs qui fonctionnent avec la géothermie et l’aérothermie. Elles conviennent parfaitement aux besoins des bâtiments, dont le système d’isolation thermique est excellent et à ceux des constructions dites « passives ».

À combien s’élève la pose d’un chauffage ?

Le budget pour la pose d’un système de chauffage dépendra de plusieurs critères, tels que le modèle et le mode de production de chaleur, mais également de la source d’énergie utilisée. Ainsi :

  • Pour un radiateur à eau, il faudra prévoir entre 40 € et 1800 €,
  • Pour un radiateur électrique : entre 80 € et 1700 €
  • Pour un chauffage au bois : entre 1000 € et 25 000 €
  • Pour un chauffage solaire : entre 13 000 € et 25 000 €

Il faut également prendre en considération le coût de l’installation. La pose d’un chauffage au sol vous coûtera entre 40 € et 60 € par mètre carré. Pour un plafond chauffant, il faut prévoir entre 60 € et 100 €. Pour un chauffage au mur, il vous faudra débourser entre 70 € et 150 €. En général, le coût moyen d’un chauffage correct, toutes catégories confondues, s’élève à 6064 €, mais les dépenses peuvent atteindre jusqu’à 20 000 €.

Comment bien choisir le chauffage de votre logement ?

Les enjeux de la qualité des équipements et des performances du dispositif de chauffage sont importants. Il ne faut pas non plus oublier qu’il s’agit d’un investissement sur le long terme. Il est donc essentiel de bien choisir votre appareil de chauffage et de commencer par définir correctement vos besoins ; et peser le pour et le contre de chaque solution.

Par ailleurs, il faudra sélectionner votre chauffage en fonction de votre budget. Le coût de l’installation d’un chauffage au sol ne sera pas le même que pour un plafond chauffant ou un chauffage mural. Le montant des factures énergétiques engendrées par votre chauffage devra également être pris en compte.

Il faut enfin porter une attention toute particulière aux coûts supplémentaires engendrés par votre chauffage, notamment l’entretien des équipements au fil du temps. Vous pouvez vous faire accompagner par un chauffagiste confirmé pour vous aider à faire les meilleurs choix.

Optimiser le montant de l’investissement avec les aides et le crédit d’impôt

Il est possible de réduire de façon drastique les frais, que ce soit pour l’installation d’un nouveau chauffage ou pour le remplacement du dispositif existant. Pour ce faire, il faut non seulement bien choisir la solution qu’il vous faut, mais aussi trouver le bon professionnel pour effectuer la pose. Demander des devis auprès de plusieurs prestataires est donc essentiel pour bien comparer. De plus, un devis précis et pertinent établi par un spécialiste augmente vos chances de bénéficier de plusieurs aides financières.

Par ailleurs, s’équiper d’appareils conformes aux normes et aux réglementations en vigueur en matière d’efficacité énergétique, et en confier la pose à un installateur RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), ouvre droit à des aides financières prévues pour la transition énergétique. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ainsi que diverses subventions et aides sont en effet accessibles auprès de l’État, des fournisseurs d’énergie et des collectivités locales.